Motet Confitebor tibi, Domine Psaume 110 (111)

Ce pseaume est une action de graces des juifs après la captivité de Babylone. On y louë Dieu sur ses ouvrages sur ses perfections et sur les prodiges qu'il a operez en faveur de son peuple. Ces prodiges n'étoient que la figure de ceux qui ont été depuis operez en faveur de l'Eglise.
Texte hébreu Texte Latin Paraphrase
Jean-Philippe LALLEMAND Le sens propre et littéral des pseaumes de David Conte et Montalant, Paris 1710
Traduction
הַלְלוּ-יָהּ: אוֹדֶה יְהוָה, בְּכָל-לֵבָב; בְּסוֹד יְשָׁרִים וְעֵדָה. Confitebor tibi, Domine in toto corde meo, in concilio justorum et congregatione. Seigneur, je vous loüeray de toute l'étendue de mon cœur dans les assembées des Justes. Je te louerai, ô Seigneur, de tout mon coeur, au conseil des justes et à l'assemblée.
גְּדֹלִים, מַעֲשֵׂי יְהוָה; דְּרוּשִׁים, לְכָל-חֶפְצֵיהֶם. Magna opera Domini, exquisita in omne voluntates. ejus. Les ouvrages du Seigneur sont grands, et toûjours parfaitement proportionnez à ses desseins. Grandes sont les œuvres du Seigneur, exactement semblables à ses volontés.
הוֹד-וְהָדָר פָּעֳלוֹ; וְצִדְקָתוֹ, עֹמֶדֶת לָעַד. Confessio et magnificentia opus ejus, et justitia ejus manet in sæculum sæculi. Il ne fait rien, où il ne fasse éclater sa grandeur, rien qui ne nous donne lieu de luy rendre graces : il peut tout, et jamais il ne veut rien que d'équitable. Son œuvre est louange et magnificence, et sa justice demeure pour toujours et à jamais.
זֵכֶר עָשָׂה, לְנִפְלְאוֹתָיו; חַנּוּן וְרַחוּם יְהוָה.
טֶרֶף, נָתַן לִירֵאָיו; יִזְכֹּר לְעוֹלָם בְּרִיתוֹ.
Memoriam fecit mirabilium suorum misericors et miserator Dominus, escam dedit timentibus se. Ce Dieu plein de miséricorde et de tendresse pour ceux qui le craignent, donna à nos pères une nourriture miraculeuse : afin que le recevant chaque jour, ils se souvinssent contiuellement de tant d'autres merveilles opérées en leur faveur. En souvenir de ses œuvres merveilleuses, il a, Seigneur miséricordieux et compatissant, donné la nourriture à ceux qui le craignent.
כֹּחַ מַעֲשָׂיו, הִגִּיד לְעַמּוֹ-- לָתֵת לָהֶם, נַחֲלַת גּוֹיִם. Memor erit in sæculum testamenti sui : virtutem operum suorum annuntiabit populo suo.
Ut det illis hæreditatem gentium : opera manuum ejus veritas et judicium.
Il leur marquoit par là que luy-même n'oublieroit jamais le pacte qu'il avoit fait avec eux, et qu'il ferait éclater aux yeux de son peuple la puissance de ses œuvres, en leur donnat l'héritage des nations : œuvres de la main du Seigneur qui montrent également sa fidélité et sa justice. Il sera attentif à jamais à son alliance: il a fait voir à son peuple la puissance de ses œuvres.
Qu'il peut leur donner l'héritage des nations: les œuvres de ses mains sont vérité et justice.
מַעֲשֵׂי יָדָיו, אֱמֶת וּמִשְׁפָּט; נֶאֱמָנִים, כָּל-פִּקּוּדָיו.
סְמוּכִים לָעַד לְעוֹלָם; עֲשׂוּיִם, בֶּאֱמֶת וְיָשָׁר.
Fidelia omnia mandates ejus, confirmata in sæculum sæculi, fact un veritæ et æquitate. Oüy, les promesses du Seigneur sont inviolables ; les siècles qui en précedent l'accomplissementn'y changent rie : il ne promet rien que de juste, et ce qu'il promet, il le veut irrévocablement tenir. Tous ses commandements sont fidèles: confirmés pour toujours et à jamais, faits dans la vérité et l'équité.
פְּדוּת, שָׁלַח לְעַמּוֹ-- צִוָּה-לְעוֹלָם בְּרִיתוֹ; Redemptionem misit Dominus populo suo, mandavit in æternum testamentum suum. Il a délivré son peuple de la triste captivité où il languissoit depuis longtemps, et il afait avec luy une alliance qu'il ne rompra jamais. Il a délivré (envoyé la délivrance à) son peuple : il a prescrit son alliance pour toujours.
קָדוֹשׁ וְנוֹרָא שְׁמוֹ.
רֵאשִׁית חָכְמָה, יִרְאַת יְהוָה--
Sanctum et terribile nomen ejus, initium sapientiæ timor Domini. Gardons-nous de la violer cette alliance avec un Dieu dont le nom est si saint et si terrible : craignons le Seigneur, c'est le principe de la véritable sagesse. Saint et terrible est son nom, la crainte du Seigneur est le commencement de la sagesse.
שֵׂכֶל טוֹב, לְכָל-עֹשֵׂיהֶם; תְּהִלָּתוֹ, עֹמֶדֶת לָעַד. Intellectus bonus omnibus facientibus eum, laudatio ejus manet in sæculum sæculi. Ceux qui reglent leurs actions sur les mouvements de cette crainte salutaire, ont la vraye intelligence ; et cette intelligence sera loüée dans tous les siècles. Celui qui a la bonne intelligence de cela, sa louange persévère pour toujours et à jamais.
Gloria Patri... Gloire soit au Père... Gloire au Père...