Musique

Ses diaphanes frémissements franchissent les insondables espaces
Jusqu'aux inaccessibles hauteurs
Que nul être ne peut ni fouler ni voir ni toucher

Subtile comme un fil de soie flottant sur les ailes du vent,
Sauvage comme un ouragan empoignant les océans,
Planant dans les corolles des coquelicots,
Ondulant sur la voûte du firmament,
Franchissant les montagnes,
Recouvrant le fond des vallées,
S'étalant, largement, dans les vastes plaines
Et même dans les déserts qui frémissent
Sous le marteau du soleil,

La musique est une cantate écrite au ciel et rebondissant sur la terre,
Une allégresse courant à travers les cœurs, un pétillement de cristal,
Un souffle de printemps balayant les dernières gerçures de l'hiver,
Une rosée descendant des nuées, une impertinente surprise frappant à la porte,
Un rire qui survient dans les crachins du petit matin !

Parfois la musique se saisit des voix humaines,
Et les mêle, les tresse, et les unit
Aussi étroitement que l'âme et le corps !

Alors elle se transmute en chant dont le souffle monte si haut
Qu'il travers l'infini des galaxies
Et se glisse dans la maison de lumière où Dieu demeure !

Et telle est la puissance de la musique et des mots réunis
Que leur commune prière se tient en face de Dieu,
Reste auprès de lui, et dépose entre ses mains,
Les joies et les peines, les doutes et les espoirs de tous les enfants de la terre.

Alors le chant, mots et musique unis en prière,
Se remplit de la lumière de Dieu et cueille auprès de lui
Pleine joie et pleine espérance
Et redescend les déposer sur la terre dans tous les cœurs
Impatients de jubiler !

Petit livre des saisons - Méditations au rythme des saisons - Charles Singer